Ceyreste par Ceyreste

22 mai 2015

Voisins vigilants

LA RÉUNION DES VOISINS VIGILANTS DU 27 MAI 2015 A 18H AURA LIEU A LA SALLE POLYVALENTE

Posté par Ceyreste à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Embouteillage déplaisant!!

Ce Samedi 23 conférence à la salle du moulin à 17h et à 18h salle de la culture un spectacle !! conclusion embouteillage où personne ne trouvera son compte. C'est bien dommage qu'il n'y ait pas de coordinations pour les différentes manifestations dans notre village. Chacun pour soi !!! Quand verrons nous une réunion de concertation entre les différentes associations du village pour que ce problème soit réglé ? A moins,  comme dirait un parano, que ce soit fait exprés !!!

Posté par Ceyreste à 16:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]

C'est vendredi !

IMG_0041

Posté par Ceyreste à 10:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]

21 mai 2015

calendrier lunaire pour le jardin

Jusqu'au 3 juin : lune descendante; favorable aux plantations, tailles, boutures...
A partir du 4 juin : lune ascendante; favorable aux semis, récoltes...
Évitez de jardiner... jeudi 28 (noeud lunaire)

Posté par Ceyreste à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Question de cables (reçu par courriel)

c'est quoi tous ces câbles doubles qui traversent les routes. Il y en a de partout maintenant. A la sortie de Ceyreste, à la Ciotat, à Cassis, etc.

Posté par Ceyreste à 11:53 - Commentaires [3] - Permalien [#]



19 mai 2015

Le coupeur d'eau de Marguerite Duras

« C’était un jour d’été, il y a quelques années, dans un village de l’Est de la France, trois ans peut-être, ou quatre ans, l’après-midi. Un employé des Eaux est venu couper l’eau chez des gens qui étaient un peu à part, un peu différents des autres, disons, arriérés. Ils habitaient une gare désaffectée – le T.G.V. passait dans la région - que la commune leur avait laissé. L’homme faisait des petits travaux chez les gens du village. Et ils devaient avoir des secours de la mairie. Ils avaient deux enfants, de quatre ans et d’un an et demi.

Devant leur maison, très près, passait cette ligne du T.G.V. C’étaient des gens qui ne pouvaient pas payer leur note de gaz ni d’électricité, ni d’eau. Ils vivaient dans une grande pauvreté. Et un jour, un homme est venu pour couper l’eau dans la gare qu’ils habitaient. Il a vu la femme, silencieuse. Le mari n’était pas là. La femme un peu arriérée avec un enfant de quatre ans et un petit enfant d’un an et demi. L’employé était un homme apparemment comme tous les hommes.

Il a vu que c’était le plein été. Il savait que c’était un été très chaud puisqu’il le vivait. Il a vu l’enfant d’un an et demi. On lui avait ordonné de couper l’eau, il l’a fait.

L’employé a parlé. Il a dit qu’il était venu couper l’eau. Il n’a pas dit qu’il avait vu l’enfant, que l’enfant était là avec sa mère. Il a dit qu’elle ne s’était pas défendue, qu’elle ne lui avait pas demandé de laisser l’eau. C’est ça qu’on sait.

Elle n’a pas dit à l’employé des Eaux qu’il y avait les deux enfants, puisqu’il les voyait, les deux enfants, ni que l’été était chaud, puisqu’il y était, dans l’été chaud.

Elle a laissé partir le Coupeur d’eau. Elle est restée seule avec les enfants, un moment, et puis elle est allée au village. Elle est allée dans un bistrot qu’elle connaissait. Dans ce bistrot, on ne sait pas ce qu’elle a dit à la patronne. Je ne sais pas ce qu’elle a dit. Je ne sais pas si la patronne a parlé.

Donc, cette femme dont on croyait qu’elle ne parlerait pas parce qu’elle ne parlait jamais, elle a dû parler. Elle n’a pas dû parler de sa décision. Non. Elle a dû dire une chose en remplacement de ça, de sa décision et qui, pour elle, en était l’équivalent et qui en resterait l’équivalent pour tous les gens qui apprendraient l’histoire. Peut-être est-ce une phrase sur la chaleur.

J’ajoute à l’histoire du Coupeur d’eau, que cette femme, - qu’on disait arriérée - savait quand même quelque chose de façon définitive : c’est qu’elle ne pourrait jamais plus, de même qu’elle n’avait jamais pu compter sur quelqu’un pour la sortir de là où elle était avec sa famille. Qu’elle était abandonnée par tous, par toute la société et qu’il ne lui restait qu’une chose à faire, c’était de mourir. Elle le savait. C’est une connaissance terrible, très grave, très profonde qu’elle avait.

Ils sont allés tous les quatre se coucher sur les rails du T.G.V. devant la gare, chacun un enfant dans les bras, et ils ont attendu le train. Le coupeur d’eau n’a eu aucun ennui. »

Posté par Ceyreste à 17:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

taderi tadera

Posté par Ceyreste à 10:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 mai 2015

Calendrier lunaire pour le jardin

Jusqu'au 19 : lune ascendante; favorable aux semis, récoltes...
A partir du 20 : lune descendante; favorable aux plantations, tailles, boutures...
Évitez de jardiner... jeudi 14 en fin de journée (noeud lunaire)

Posté par Ceyreste à 17:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Don du sang (reçu par courriel)

Fuentes christian porte à la connaissance des donneurs et donneuses de sang de ceyreste que l'association est en sommeil forcé depuis le début de la présente année suite à une décision de L'EFS de Marseille.En conséquence de quoi il vous demande de répondre favorablement à la collecte qui sera effectuée le mardi 19 Mai de 15 à 19h30 par les DSB de CIOTAT salle St.Marceaux (complexe paul Eluard).

Posté par Ceyreste à 17:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

14 mai 2015

Agneau des Alpes (reçu par courriel)

Livraisons prévues sur les mois de Mai et Juin 2015 :
- vendredi 22/05/15 : Ceyreste, Bandol, Six Fours, La Ciotat et alentours
- vendredi 29/05/15 : Aubagne, Marseille et alentours
- vendredi 05/06/15 : Vaucluse (tournée pas encore définie mais certainement Cavaillon, Avignon, Vedène...)
- samedi 20/06/15 : Pierrefeu du Var, Hyères (à confirmer en fonction des commandes)
- vendredi 26/06/15 : région Grenobloise
Si cela vous intéresse n'hésitez pas à nous contacter par mail (rubrique contact de notre site internet lafermedessonnailles.fr) ou téléphone au 06 84 01 34 59.
Merci et à très bientôt! La famille Pelissier.

Posté par Ceyreste à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]